Vœux à la population 2019 - Discours du Maire

 

 

 

Au nom de toute l’équipe municipale et de l’ensemble du personnel communal je suis heureux de vous souhaiter la bienvenue en vous voyant toujours aussi nombreux présents à cette traditionnelle cérémonie des vœux.

Cérémonie des vœux qui au-delà de cette occasion d’une rencontre conviviale, toujours très agréable, a pour objectifs principaux de vous faire un bilan de l’année écoulée, de vous donner les grandes lignes des projets de l’année qui commence, mais aussi de vous donner des informations communales et communautaires, de vous faire part de quelques-unes de mes réflexions sur la vie publique, de vous faire passer quelques messages et de remercier toutes celles et tous ceux qui m’aident ou qui aident la commune directement ou indirectement tout au long de l’année. Et puis il sera temps de conclure avant de trinquer ensemble à cette nouvelle année.

 

C’est lors de mon discours des vœux en 2015 que je vous avais parlé pour la première fois de l’idée de réinvestir la superficie laissée par la démolition des anciennes écoles primaires en plein centre-bourg, par un projet de construction de petits logements plus particulièrement destinés aux personnes âgées afin de faire de cet endroit un futur espace de rencontre intergénérationnel. Il aura fallu quatre ans pour que ce projet commence enfin à voir le jour. Au-delà des difficultés financières de plus en plus grandes dues à la baisse de nos recettes et aux recherches de financement, c’est dire au passage les lenteurs et les lourdeurs administratives de notre pays.

Car ce projet ne comporte pas que la construction de 14 logements ( soit : 2 type 2, 7 type 3 et 5 type 4) qui sera réalisée par Touraine Logement. Construction qui doit commencer dans dix jours pour une livraison annoncée et espérée en fin d’année si ce gros chantier ne rencontre pas trop d’aléas. Cette résidence portera le nom de résidence Bellis Montis, c’était le nom latin de notre commune en 1290 qui a donné plus tard le nom de Beaumont.

2

 

En effet nous avons décidé de réaménager à cette occasion l’ensemble du centre-bourg, et en particulier la rue du 8 mai 1945, qui en a bien besoin, cette rue qui passe devant la mairie et qui va du rond-point de la Roche Honneur jusqu’au carrefour devant l’église. En dehors de la construction des logements, dont Touraine Logement sera donc le maître d’ouvrage, ce projet comporte le remplacement complet de la canalisation d’eau potable et de l’éclairage public, la réfection des trottoirs et de la voirie de toute la rue ; il faudra aussi procéder à un aménagement de places de stationnement nouvelles à proximité des écoles pour les parents qui amènent leurs enfants en voiture et à celui d’un espace public de rencontre entre les futurs logements et l’école maternelle, ainsi qu’à la réfection de la rue des Ecoles.

Vu son ampleur et son coût, vous le savez déjà, le chantier du centre-bourg a été découpé en trois tranches et porte sur trois exercices budgétaires. La première tranche a été réalisée en 2018, elle a comporté le remplacement d’un premier tronçon de l’eau potable jusqu’à la rue des Ecoles et l’aménagement de 35 places de stationnement entre la petite salle des fêtes et l’école primaire avec la pose de l’éclairage public et des plantations de végétaux dans les nouveaux parterres. En remplacement des très anciennes toilettes publiques près de la mairie, devenues inadaptées, une nouvelle cabine moderne, avec lavage automatique, sécurisée et accessible aux personnes à mobilité réduite à été installée.

Concernant la voirie, nous avons refait la rue de la Buissonnière et la rue de la cave Herpin, la rue de la cité des Saules et la route qui relie celle des Trois Cheminées à la rue du Noyer Pigeon en collaboration avec Chinon puisque cette route est mitoyenne.

 

 

 

 

 

3

Autre chantier annoncé l’an dernier, celui de la construction de nouveaux vestiaires et sanitaires au stade de football. Les vestiaires actuels datant des années 80 étaient devenus obsolètes et inadaptés aux exigences fédérales. La construction est en cours avançant normalement et le bâtiment devrait être livré au printemps prochain. Nous en avons profité pour changer intégralement l’éclairage, avec des lampes à leds, et celui-ci a été homologué dernièrement par le district, ce qui permettra de jouer des matchs en nocturne ce qui était un souhait des utilisateurs.

Un autre chantier beaucoup moins spectaculaire mais non moins important en terme de sécurité, a bien avancé après plus de trois ans de recherches de propriétaires de terrains ou de caves pour permettre les accès, je veux parler du remplacement des nombreux fils nus électriques qui existent ça et là encore sur la commune et qui sont en bonne voie d’être remplacés prochainement par des câbles torsadés sécurisés. Les secteurs d’Isoré des Granderies et de Danzay ont déjà été réalisés. Je remercie déjà là les services du syndicat d’électrification d’Indre et Loire qui, avec l’adjoint à la voirie, ont fait un gros travail souvent fastidieux et délicat qui demande de la patience, de la détermination et beaucoup de professionnalisme.

Par ailleurs les agents du service technique communal se sont beaucoup investis dans l’entretien des bâtiments communaux et en particulier dans des travaux de maçonnerie pour restaurer notre petit patrimoine bâti ; les agents du secrétariat se sont préparés eux à l’inévitable généralisation de la dématérialisation, pendant que les agents de la cantine ont beaucoup travaillé avec les enfants sur le thème de la sensibilisation au gaspillage alimentaire. J’en profite d’ailleurs pour redire aux parents d’élèves qui sont là qu’une porte ouverte du restaurant scolaire est organisée demain vendredi de 16h à 18 h. Ce sera l’occasion de voir où et dans quelles conditions déjeunent vos enfants ou vos petits-enfants, comment sont élaborés les menus, comment sont préparés les repas et comment sont surveillées et contrôlées les normes d’hygiène alimentaire. Et vous pourrez poser toutes les questions que vous souhaitez à Catherine Royer qui vous y accueillera avec plaisir en compagnie de ses deux collègues et bien sûr de l’adjointe aux affaires scolaires.

4

Restons encore un instant sur les affaires scolaires pour expliquer pourquoi nos écoles sont restées dans une organisation hebdomadaire sur quatre jours et demi (ou neuf demi-journées), ce qui a surpris plusieurs familles. Cette décision a découlé du vote d’un conseil d’école extraordinaire en date du 8 février auquel les enseignants et les représentants des parents d’élèves ont participé avec la municipalité qui ne disposait que de deux voix sur 18. Pour montrer notre neutralité dans ce débat, les deux voix des élus ont été volontairement réparties une pour quatre jours et une pour les quatre jours et demi, bien que cette dernière disposition coûte plus cher à la municipalité en raison notamment des charges de personnel supplémentaire à mobiliser le mercredi matin. Le résultat du vote ayant donné la majorité aux quatre jours et demi, ou neuf demi-journées, c’est cette organisation qui a été légitimement maintenue.

Sur le plan social, sachez que les animations à l’intention de nos ainés, que ce soit le goûter ou le repas annuel ou que ce soit la distribution des colis de Noël pour ceux qui ne participent pas aux repas, rencontrent toujours autant de succès et sont fort appréciés. Sachez aussi que le logement de l’ancienne poste devant la mairie est aujourd’hui occupé, par deux familles de Côte d’Ivoire, soit quatre adultes et trois enfants, dans le cadre du dispositif des demandes d’asile.

Puisque je viens de parler des ainés, parlons aussi des jeunes et surtout du conseil municipal des jeunes qui est derrière moi. Ce conseil se réunit environ tous les deux mois et travaille principalement sur les questions de propreté et d’environnement ou sur les questions d’embellissement. Les échanges avec le conseil municipal des enfants de Château Thébaud en Loire Atlantique se poursuivent et les liens sont de plus en plus chaleureux au point de devenir fraternels et la contagion a pris également les deux conseils municipaux des adultes. N’allez pas en conclure qu’il s’agit surtout de faire des échanges entre des bouteilles de Chinon et de Muscadet, quoique ! Mais retenez surtout qu’une grande amitié s’est tissée entre nos deux communes qui ont beaucoup de points communs.

 

 

5

A noter aussi que les jeunes de ce conseil municipal ont souhaité profiter de la semaine bleue pour organiser une rencontre avec les clubs d’anciens pour un après midi jeux de société en commun. Pour cette occasion, les jeunes avaient eux-mêmes confectionné des gâteaux pour le goûter partagé en fin de soirée. Une bien belle initiative à renouveler, très appréciée par les petits et par les grands.

2018 restera comme un très grand millésime pour notre viticulture. Souvenez-vous l’an dernier, après les années difficiles, voire catastrophiques pour certains en raison des mauvaises conditions climatiques, j’avais évoqué l’ingratitude du métier et les solutions envisagées pour parer aux phénomènes météorologiques dévastateurs difficilement prévisibles. J’avais même conclu ces vœux en souhaitant à nos vignerons un bon millésime. Et bien ces vœux ont été exaucés au-delà de toutes leurs espérances avec un résultat exceptionnel en quantité et en qualité. Voici tout juste trois mois que le raisin a été mis dans les cuves et le résultat peut déjà s’apprécier, d’ailleurs vous pourrez le faire tout à l’heure. Ce qui fait qu’aujourd’hui, quand vous rencontrez nos viticulteurs, ils ont un sourire large jusqu’aux oreilles ! Il va y avoir de la bonne humeur ici même pour la St Vincent après-demain. Mais sérieusement je m’en réjouis et j’en suis très heureux pour eux, il était temps, c’est bien mérité et je leur souhaite bien entendu que ça continue.

Mais je ne peux pas tourner la page de 2018 sans évoquer la célébration du centenaire de l’armistice de la première guerre mondiale. Nous avions souhaité faire à cette occasion une cérémonie simple, sobre mais solennelle et émouvante et regroupant toutes les générations. Plus de 300 personnes se sont rassemblées autour du monument aux morts, dont plus de soixante enfants qui ont rallumé la flamme du souvenir et dont quelques-uns d’entre eux ont lu le message du Président de la République et cité les noms des poilus de la commune inscrits sur le monument, morts pour la France dans ce conflit mondial, avant de chanter La Marseillaise. Un seul regret, celui d’avoir dû supprimer l’aubade habituelle prévue devant la mairie par l’Harmonie du Véron en raison de la pluie battante pendant toute la cérémonie, par respect pour les musiciens et pour leurs instruments.

6

Je remercie encore tous les enfants et leurs parents qui les ont accompagnés, les anciens combattants et les porte drapeaux ainsi que toutes les personnalités présentes avec les élus qui ont donné à cette cérémonie toute la solennité que l’on en attendait. Je remercie le directeur de l’école primaire Alain Denis et les enseignants pour leur exposition préparée avec les élèves qui avaient dessiné les portraits de chaque poilu affichés dans la cave communautaire, gracieusement mise à notre disposition pour la circonstance (merci Mr le Président). Merci aussi à Francis Gallé pour le prêt de fusils d’époque, devenus aujourd’hui des objets de collection. Ainsi les bellimontois ont fait leur devoir de mémoire dans la plus grande simplicité mais aussi dans la plus grande dignité.

 

Passons maintenant aux projets 2019 : tous les chantiers évoqués précédemment commencés l’an dernier vont bien sûr se poursuivre, à la fois ceux des équipements sportifs au stade municipal et à la fois la poursuite des travaux du centre-bourg.

Pendant la construction des logements, la commune dès le printemps prochain reprendra et achèvera le changement de la canalisation d’eau potable jusqu’à l’église avec l’aide des services techniques communautaires, et remplacera tous les trottoirs avant que le conseil départemental ne refasse le revêtement de la chaussée. C’est dire les désagréments de circulation et de stationnement qui auront lieu dans la rue du 8 mai pendant cette période de travaux que l’on trouve toujours trop longue. C’est dire aussi les difficultés de stationnement autour des écoles pour les enseignants et les intervenants, mais surtout pour les parents d’élèves dont beaucoup voudraient pouvoir déposer leurs enfants directement dans leur classe avec leur voiture. Dès la semaine prochaine, pour anticiper l’emprise du chantier de construction des logements, un espace de stationnement provisoire, mais plus restreint sera aménagé. Je demande donc aux parents concernés de faire preuve de discipline, de compréhension, d’indulgence et de tolérance. Il y a beaucoup de stationnement possible dans un rayon de 200 m autour des écoles, encore faut-il devoir partir un peu plus tôt de la maison pour être à l’heure à l’école et accepter de faire un peu de marche à pied. Ca fait tellement de bien !

 

7

Notons aussi que Val Touraine Habitat, dont je salue aussi son représentant Mr Dusserre, doit terminer dans l’année son programme du lotissement des Pièces, derrière le cimetière, en construisant les six derniers logements, sur les 67 prévus, dans la rue des Amandiers. Par ailleurs, la voirie intérieure sera terminée au cours du 1er semestre avant d’être rétrocédée à la mairie.

Si le financement nécessaire est possible, un autre chantier est prévu dans la rue du Gros Four consistant en la réfection de la chaussée et la pose de trottoirs après l’enfouissement des réseaux et la réparation de la conduite d’eau d’assainissement; là encore des perturbations sont à attendre dans ce secteur pendant les travaux.

Par contre, bien que les dernières réunions de quartier qui viennent de se terminer aient encore démontré que le problème récurent était celui de la circulation et surtout celui de la vitesse, je vous informe qu’après les divers aménagements qui ont été faits un peu partout ces dernières années, il n’est pas dans nos intentions d’en faire beaucoup d’autres. En effet d’une part il est démontré que les mêmes personnes qui demandent par exemple des ralentisseurs bien souvent les contestent quand ils sont posés et d’autre part il suffirait simplement que nous respections tous les panneaux de limitation de vitesse et la signalisation et il y aurait beaucoup moins de problème. Oui je sais vous allez me dire qu’il y a tellement de panneaux que bien souvent, on ne sait plus si on est limité à 30-50-60 70 ou 80. C’est pas faux ! mais reconnaissons que nous sommes des latins et donc toujours un tant soit peu tricheurs !

Car il n’y a pas de dispositif qui soit 100 % efficace pour faire ralentir et enrayer ce comportement qui n’existe pas que dans notre commune, comme vous pouvez tous le constater en traversant les villages ou les agglomérations que ce soit en Bretagne ou en Alsace, dans le nord ou dans le sud et si vous voulez occuper vos enfants dans la voiture quand vous voyagez demandez-leur de compter les ralentisseurs, les stops ou les rond points, ils auront de quoi s’occuper. Ceci n’existe pas dans les pays anglo-saxons. Cherchez l’erreur !

 

8

L’année 2019 a déjà commencé par un gros changement depuis vendredi dernier, premier jour du nouveau mode de collecte des ordures ménagères et par un nouveau prestataire.

Si a priori les divers points de regroupement ont été dotés de leur bacs collectifs, bon nombre de particuliers n’ont pas encore reçu leur bac individuel destiné à recevoir les sacs noirs. Cette livraison est prévue prochainement, mais il est probable qu’il y aura quelques bugs. N’hésitez pas à nous en faire part et là encore merci de votre compréhension et de votre patience. Je rappelle encore que la mairie ne fournit plus de sacs noirs, mais uniquement des sacs jaunes, à prendre au secrétariat en tant que de besoins et que le jour de collecte reste le jeudi matin sur notre commune.

Je vous informe aussi de l’évolution du Schéma départemental du développement numérique ; sans entrer dans les détails, sachez qu’une délégation de Service Public a été signée avec l’opérateur TDF. Mais ce qui vous intéresse sur un plan concret c’est que tout le département et donc toute la commune sera fibrée en 2022. Cependant pour des raisons techniques, le déploiement de la fibre sur notre commune se fera en trois secteurs. Les plus chanceux, à l’ouest (la Buissonnière, la zone d’activités et la partie comprise entre le Clos Touillaut et la Tranchée) seront desservis fin 2019-début 2020. Le centre-bourg et le sud de la commune (tout le Véron jusqu’à la Durandière) le seront en 2020-2021 et la partie est (les secteurs de la Meslaie, des Coudreaux et d’Isoré ) le sera en 2022. Cette très bonne nouvelle, nous la devons à Isabelle Raimond Pavero; c’est elle qui a porté ce dossier lorsqu’elle était vice-présidente du Conseil Départemental et je peux vous dire qu’elle y a dépensé beaucoup de son énergie en y travaillant jour et nuit. Un immense merci Isabelle !

J’en profite aussi pour vous dire que Orange a déposé récemment une demande de travaux pour installer une deuxième antenne relais sur le secteur des Picasses et plus précisément au lieudit la Cave Peltier. On peut donc espérer que cette position plus centrale permettra une meilleure couverture en matière de téléphonie mobile.

 

 

9

Autre modification à compter du 1er janvier, celle qui concerne les inscriptions sur les listes électorales. Désormais les demandes d’inscription déposées par les électeurs sont reçues et instruites tout au long de l’année, sans butée au 31 décembre comme précédemment. La gestion se fait dorénavant sur un répertoire électoral unique mis à jour en continu à travers un système de gestion automatisé. Pour en savoir plus adressez -vous au secrétariat.

 

Evoquant le secrétariat je voudrais vous faire part d’un sujet qui depuis quelque temps me met un peu en colère. En effet notre commune a fait le choix, un peu contraint et forcé, voici déjà 8 ans de mettre en place une agence postale communale au secrétariat de la mairie en créant à cette occasion un demi-poste pour maintenir sur la commune ce service public. Cumulé avec un autre demi-poste pour les tâches administratives, cela a permis d’avoir une amplitude d’ouverture de 35 heures par semaine (contre 15 h auparavant) et par voie de conséquence pouvoir ainsi offrir un meilleur service à nos administrés. Or depuis quelque temps, le service du courrier principalement s’est sérieusement dégradé. Beaucoup de personnes sont avisées de venir chercher leur recommandé ou leur colis le lendemain à 10 h à la mairie sauf que le lendemain à cette heure-là, ni le courrier, ni les colis ne sont encore arrivés. Vous êtes très nombreux à vous en plaindre, nous l’avons entendu dans toutes les réunions. Vous nous avez même dit que vous trouviez très souvent un avis de passage dans votre boite à lettres, comme si vous étiez absent lors du passage du préposé, alors que vous nous assurez être resté chez vous toute la journée, y compris dans un hôtel où la réception fonctionne en permanence. Sachez que je compte saisir le directeur régional de la Poste ainsi que la présidente de la Commission Départementale de Présence Postale de ces dysfonctionnements qui, de mon point de vue, ne font pas honneur à ce service public.

 

 

 

10

Bien entendu, vous seriez frustrés si je ne vous disais pas quelques mots concernant le devenir du centre de Pontourny (là vous l’avez compris je ne suis plus en colère et j’en parle avec beaucoup moins de crispation). L’an dernier je vous avais dit qu’un accord était sur le point d’être trouvé entre les hôpitaux de Paris, propriétaires des lieux et la Fondation Léopold Bellan qui gère le foyer pour adultes handicapés du Vélor que vous connaissez tous.

Le Vélor cherchait donc un lieu d’hébergement provisoire pour ses résidents et son personnel pendant les deux ans de travaux de rénovation des locaux actuels autour du château qui devraient commencer dans le courant de l’année. Je vous confirme que cet accord a bien été signé début 2018. Si l’emménagement à Pontourny n’a pas pu se faire encore c’est parce que la commission de sécurité a exigé préalablement des travaux de mises aux normes d’accessibilité et de sécurité incendie. Cet emménagement devrait se faire au printemps prochain quand ces travaux seront réalisés.

Sur le plan du développement économique, dont je rappelle encore qu’il s’agit d’une compétence communautaire, je me réjouis de voir peu à peu la zone d’activités de Belliparc se remplir. Après le déplacement sur ce site de l’ancien restaurant « La Charmille » devenue l’Hérozo et l’implantation en cours du centre de formation Trihom avec son siège social, ses bureaux et ses salles de formation, d’autres projets très concrets sont actuellement à l’étude et devraient bientôt voir le jour. Ajoutons-y d’autres projets d’achats ou de location des cellules déjà construites à coté et soyons optimiste sur le développement de toute cette zone à moyen terme. Je peux vous dire que c’est mon cas.

Restons avec la communauté de communes pour rappeler également l’élaboration en cours du Plan Local d’Urbanisme et de l’habitat intercommunal qui approche de la phase la plus délicate concernant le zonage. Celle qui intéresse le plus les habitants et surtout les propriétaires. Ceci étant dit, la consommation d’espaces agricoles et les lois du Grenelle de l’Environnement ne laisseront que très peu d’espoir à des ouvertures nouvelles à la construction, en particulier dans les hameaux de nos communes, d’autant que notre PLU actuel est encore très récent. La population sera informée des différentes réunions publiques qui seront organisées dans l’année sur le sujet.

 

11

En matière d’habitat, dans le cadre de l’Opération Programmée de l’Amélioration de l’Habitat, sachez que la communauté de communes peut aider de façon complémentaire aux aides de l’Agence Nationale, des caisses de retraite et autres financeurs, les propriétaires ayant des projets de travaux d’isolation thermique, d’adaptation de salles de bains ou sanitaires et d’utilisation d’éco-matériaux, bien entendu selon conditions de ressources à examiner préalablement avec le service du développement économique.

Sur un plan plus général, la communauté de communes Chinon Vienne et Loire entre dans sa sixième année. Comme l’avait prévu son schéma de mutualisation, les services techniques ont été mutualisés avec ceux de la ville de Chinon le 1er juillet dernier. Cette nouvelle organisation pourra mieux prendre forme et fonctionner lorsque toutes les équipes auront pu emménager dans leurs nouveaux locaux dans le courant de l’année. Pour autant, il faudra me semble-t-il attendre encore quelque temps avant que la mutualisation se fasse vraiment sentir concernant la diminution attendue des charges de personnel, sans que le service public en pâtisse !

Quelques mots maintenant sur les principales manifestations communales. En 2019 comme en 2018, se succéderont la St Vincent festive dont j’ai parlé tout à l’heure, puis le festival pour rire du Festimontois, puis le rallye automobile de fin juin qui sera cette année pour son vingtième anniversaire un rallye national, puis le festival du Blues d’Automne en Rabelaisie, sans oublier la traditionnelle fête des écoles. A noter également cette année un salon de la pêche sur trois jours qui a attiré beaucoup d’amateurs dans cette salle et un petit nouveau qui a pris de l’importance pour sa deuxième année, c’est le marché de Noël qui sera vraisemblablement reconduit en décembre prochain toujours dans cette salle. A noter enfin, au printemps prochain le 7 avril, le retour de l’épreuve cycliste internationale, la Roue Tourangelle qui partira de Chinon et passera sur la commune, deux fois dans la rue du Parc et une fois dans la rue d’Isoré. Pour cette manifestation, les organisateurs recherchent des signaleurs pour assurer la sécurité de la course à toutes les intersections de rues. Si vous êtes intéressés, faites-le savoir au secrétariat.

 

12

Je souhaite maintenant aborder un tout autre sujet, peut-être un peu politique sans faire de politique, mais qui c’est sûr a fait polémique. Je veux parler de cette campagne sur les réseaux sociaux baptisée avec beaucoup de « finesse » #balancetonmaire.

Campagne de stigmatisation à l’intention des maires ayant soi-disant fait procéder dans leur conseil municipal au vote de l’augmentation du taux de la part communale de la taxe d’habitation pour récupérer une partie du tiers de la taxe d’habitation non payée par les administrés. Bien que je ne me sente pas concerné puisque nous n’avions pas augmenté nos impôts locaux en 2018 et que d’ailleurs je vous le dis, nous ne le ferons pas non plus en 2019 ( je rappelle cependant et je l’assume, que nous les avions augmentés les années précédentes) je me suis insurgé contre cette campagne dans l’édito du bulletin municipal que tous les bellimontois ont reçu pendant les fêtes.

Je n’hésite pas à dire que j’ai trouvé cette campagne scandaleuse, injurieuse et insultante et que je partage et approuve pleinement la contre campagne initiée par l’Association des Maires de France et qui s’intitule « #macommunejytiens » pour dire que même si quelques-uns ont fait des erreurs ou commis des impairs que je n’excuse pas, la très grande majorité de nos quelques 36 000 maires de France ne sont pas des roublards ou des corrompus. Je suis au contraire solidaire de tous mes collègues maires qui sont les acteurs irremplaçables du quotidien des Français, parce que les communes sont la clef de voûte de la démocratie de proximité. Ce sont elles qui contribuent à la préservation du lien social tout en garantissant la continuité et l’efficacité des services publics.

Comme le dit cette autre campagne : « qui donc s’occupe en effet de votre cadre de vie, de l’entretien des espaces verts, de la voirie, du logement, du développement économique, de la petite enfance, des affaires scolaires, de la gestion de l’eau, des réseaux, des déchets, de la tranquillité, de la sécurité, de l’aide sociale, des équipements sportifs, de la vie culturelle, de la mobilité, de l’état civil etc etc…. » ? Qui donc si ce ne sont les communes, même si certaines compétences sont aujourd’hui déléguées aux intercommunalités ?

 

 

13

Et bien chers amis, cette campagne-ci qui veut rappeler l’importance de la commune dans votre quotidien et dans les services à la population que vous apporte cette institution de proximité à laquelle vous êtes tellement attachés, cette campagne qui fait le choix de l’optimisme et du dynamisme au service de tous, sachez que je la partage et que je la soutiens, parce que oui, j’aime ma commune !

Et s’il faut demain relever les défis qui sont les nôtres comme nous le rappelle l’actualité de ces dernières semaines et de ces derniers jours : les inégalités sociales et territoriales, l’emploi, la réduction de la pauvreté, l’égalité homme-femme, la lutte contre le changement climatique, etc, comme le dit le président de l’AMF François Barouin, les maires sont prêts car il s’agit de relever ces défis qui sont ceux de la France ! Sur ce point et dans l’attente d’instructions, je vous informe qu’un cahier d’expression citoyenne est ouvert à la mairie depuis le 18 décembre dernier.

J’en arrive au chapitre des remerciements, la liste est longue en commençant tout naturellement par vous Mr Le Sous-Préfet. J’ai deux bonnes raisons au moins de vous remercier très sincèrement, la première parce que depuis votre arrivée vous avez tenu compte d’engagements verbaux pris à l’égard de la commune par le chef du gouvernement en octobre 2016 sous le seul témoignage de Mr le Préfet du moment et la deuxième parce que à chaque occasion de contact ou de rencontre vous ne manquez jamais de me dire que si j’ai besoin de vous « je ne dois pas hésiter ». Merci de votre parole, de votre écoute et de votre disponibilité.

Merci à vous deux Mmes les parlementaires pour avoir su toutes les deux revêtir rapidement un costume sensiblement différent mais aussi lourd et difficile à porter l’un que l’autre mais auquel vous vous êtes adaptées très vite l’une comme l’autre, au fur et à mesure de dossiers complexes et en vous mettant à la disposition des maires pour les aider au mieux dans leurs problèmes quotidiens de proximité.

14

J’ajoute pour toi Isabelle que tu n’oublies pas de nous rappeler que tu as toujours également ta casquette de conseillère départementale et que tu peux aussi nous aider à ce titre.

Merci au Président de la Communauté de communes, merci à tous les vice-présidents et conseillers communautaires, à tous les chefs de service et à tous les agents de cette communauté. Je salue d’ailleurs le futur directeur des Services Techniques Fernand Lacroix, qui est parmi nous, ce qui me fait bien plaisir et auquel je souhaite le meilleur dans ses nouvelles fonctions qu’il prendra officiellement début février, j’espère.

Merci aux représentants de la gendarmerie, de la compagnie tout d’abord, au chef d’escadron Eugénie Ferrero, récemment promue commandant dont on a l’impression qu’elle est là depuis beaucoup plus qu’un an tellement elle s’est bien et vite adaptée au territoire et tellement nous l’avons bien adoptée, merci au commandant de brigade Bruno Detroyat et à l’adjudant David Drouhot que je remercie tout spécialement parce qu’il était le référent de la commune et qu’il va nous quitter pour passer bientôt de l’autre côté de la Loire. Merci David et bon vent, tu vas nous manquer.

Merci au Peloton de surveillance de la centrale représenté par son adjoint, qui même si ce n’est pas sa mission première, est toujours là pour nous donner un coup de main si besoin.

Merci aux agents de la police municipale de Chinon pour leurs interventions diverses dans le cadre des tâches que je leur confie en matière de prévention et de surveillance du bon ordre, de la tranquillité, de la sécurité et de la salubrité publique. Je sais qu’ils sont parfois obligés de passer de la prévention à la répression, mais c’est hélas souvent le seul moyen d’une véritable prise de conscience pour ceux qui enfreignent la loi.

Merci aux représentants du Service départemental d’incendie et de secours des centres de Chinon et du Véron, partenaires incontournables de nos collectivités avec leurs agents officiers, sous-officiers et hommes du rang, pompiers professionnels et volontaires.

 

15

Merci à mon conseil municipal, les adjoints comme les conseillers avec lesquels travailler ensemble : « ce n’est que du bonheur ».

Merci à tous les présidents ou présidentes des associations communales quelles qu’elles soient, d’ordre caritatif, culturel, social, sportif, festif, ou d’intérêt général. J’en profite pour saluer la nouvelle présidente des parents d’élèves et pour avoir une pensée pour Gérard Boucherie le président des Anciens d’Afrique du Nord absent pour des raisons de santé sans oublier Maryse Ménier, un des piliers de notre CCAS à laquelle je souhaite sincèrement un prompt rétablissement.

Merci enfin à l’harmonie du Véron pour sa fidélité et sa traditionnelle aubade d’introduction en musique de cette cérémonie.

Avant de conclure j’ai souhaité vous donner une dernière information qui me concerne. En effet je vous annonce que je ne serai pas candidat aux prochaines élections municipales. Ne croyez pas pour autant que c’est parce que je ferais partie des 50% de maires dont certains sondages disent qu’ils ne se représenteront pas, sous-entendu parce qu’ils en ont marre, ou qu’ils sont découragés ou pas suffisamment reconnus ou pas suffisamment aidés ou que sais-je encore. Non, je ne m’inscris pas dans ceux-là ; cette décision je l’avais déjà prise et annoncée à mes colistiers en 2014 en leur disant que ce serait mon troisième et dernier mandat, quoi qu’il arrive. Et bon nombre d’entre vous j’en suis sûr ne seront pas surpris. Ce n’est pas un scoop mais plutôt une confirmation que je vous fais ce soir tout simplement par souci de franchise et de transparence, par respect et par honnêteté.

Je ne vous dirai pas mon âge. Sachez seulement que je suis né en 1946 et je vous laisse faire le calcul pour savoir combien cela fera en 2026 à la fin du prochain mandat, si mon chemin me conduit jusque-là ! Non, je respecte les décisions de chacun, mais il faut savoir être raisonnable, en tous cas, c’est mon avis, n’ayant pas pour objectif de rentrer dans le Guiness book des records.

16

Il sera temps l’année prochaine de faire la place aux jeunes et il me suffit de me retourner pour voir qu’ils sont là, prêts à assurer la relève !

Mais si tout va bien d’ici là, ce que j’espère, nous avons encore 14 à 15 mois à passer ensemble et je vous promets que je compte m’impliquer jusqu’au bout en y mettant toute mon envie, ma motivation et mon énergie avec comme priorité, celle de devoir passer le témoin dans les meilleures conditions possibles, pour le bien de notre commune. D’ici là il y a encore beaucoup de travail, mais je suis serein et confiant.

Aussi, avec mes vœux de bonne santé, ce sont cette sérénité et cette confiance que j’aimerais vous faire partager ce soir, à l’aube de cette nouvelle année que je vous souhaite très belle et très bonne à toutes et à tous !

Merci de votre attention !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernière mise à  jour 25/01/2022