Une bonne rentrée ! Le maire n’est pas d’accord.

10/09/2013 15:21
(Communiqué de presse envoyé à la Nouvelle République le 5 septembre)
 
 
Le maire de Beaumont en Véron Bernard Château est en colère après la décision confirmée hier par l’Académie de fermer une des sept classes de son école primaire, en raison d’un effectif insuffisant…à quelques élèves près.  En effet à la suite de l’établissement de la carte scolaire en février dernier, c’est un blocage, et non une fermeture qui avait été décidé par l’Académie et, dans un courrier adressé au député Mr Baumel,  confirmé au maire par l’inspecteur de l’Education Nationale, le directeur d’Académie s’engageait à « réétudier la situation à la rentrée » Or le 8 juillet le DASEN écrivait laconiquement au maire en l’informant de «  la mesure définitive de fermeture 
d’un poste » sans attendre la rentrée.
Surpris et très déçu de cette annonce, s’étonnant de ce changement des « règles du jeu » en cours d’année, le maire demandait alors par courrier au Directeur d’Académie de revenir sur sa décision. Il argumentait sa demande en expliquant que toutes les parties concernées (enseignants, parents d’élèves, municipalité) étaient mobilisées pour enregistrer des inscriptions nouvelles permettant de tendre vers le nombre d’élèves attendu, avec l’affectation prioritaire de familles ayant des jeunes enfants dans les logements communaux et l’arrivée de nouvelles familles de gendarmes supplémentaires pour la centrale en particulier. Il ajoutait que la construction d’un lotissement de 67 pavillons allait prochainement débuter à 300 m de l’école et que la commune de Beaumont en Véron accueille chaque année plusieurs enfants de familles de gens du voyage qui arrivent après la rentrée et qui ne sont jamais comptabilisés, mais qu’il faut cependant intégrer a posteriori. Fort de ces arguments, il demandait au Directeur d’Académie de différer sa décision de fermeture et de conforter le blocage. Or cette demande est restée sans réponse et aujourd’hui, l’ école ne comporte plus que six classes aux effectifs très chargés dont certaines à double niveau.
Le maire rappelle que la municipalité a investi, voici 2 ans, 3 millions d’euros dans la construction d’un nouveau groupe scolaire primaire de 9 classes, dont une classe supplémentaire aux besoins actuels pour tenir compte de l’évolution de la population compte tenu des projets de construction du lotissement attendu pour 2015 et du futur Plan Local d’Urbanisme de la commune. Il insiste enfin sur l’existence au sein de l’école d’une classe d’inclusion (CLIS) qui accueille 12 enfants handicapés venant des communes voisines depuis 25 ans, et qui ne sont pas pris en compte dans les effectifs. Pourtant l’accompagnement de la scolarisation des enfants du voyage et la poursuite du développement de la scolarisation des jeunes handicapés font partie des priorités du projet pédagogique de notre Académie. Alors que l’école de Beaumont en Véron est citée en exemple comme modèle d’insertion et où l’intégration scolaire n’est pas un vain mot, le maire dénonce les critères purement mathématiques de l’Education Nationale et il considère que cette décision de fermeture « n’est pas non plus une bonne image pour le service public ».

 

Dernière mise à  jour 19/01/2022